Blogia
proyecciones

JEAN PAUL BELMONDO´- EL GALÁN FEO DE LA NOUVELLE VAGUE DEL CINE FRANCÉS DE TODOS LOS TIEMPOS -

JEAN PAUL BELMONDO´- EL GALÁN FEO DE LA NOUVELLE VAGUE DEL CINE FRANCÉS DE TODOS LOS TIEMPOS -

Jean Paul Belmondo conocido actor francés por sus películas de acción y protagonista de escenas de riesgo sin usar dobles.

 

 

Es considerado el galán feo del movimiento del cine francés conocido como: Nouvelle Vague”

 

Hoy buceamos sobre su trayectoria y su curiosa forma de llegar al éxito en el cine francés.....

 

 En 1960 protagonizó "Al final de la escapada", la película que además de revolucionar el cine, lo lanzó a la fama y logró que se convirtiera en una de las principales figuras del movimiento cultural conocido como la Nouvelle Vague. Fue uno de los galanes más solicitados en los años sesenta y setenta. Hizo varias películas, pero también se dedicó al teatro.

 

Un galán eterno

Nació el 9 de abril de 1933 en Neuilly-sur-Seine, Francia. Su familia estaba conformada por su mamá -pintora-, su padre -escultor de origen siciliano-, y sus dos hermanos, Alain -director de producción- y Muriel -bailarina-.

 

En su adolescencia practicó fútbol y boxeo, pero ya en ese entonces soñaba con ser artista. Se formó en el conservatorio de Raymond Girard, y en 1957 debutó en el cine con la película "A pied a cheval et en voiture". Al año siguiente llegó a trabajar en otras cuatro, entre ellas "Double Tour".

 

El 4 de diciembre de 1958 se casó con la bailarina Elodie, con la que tuvo tres hijos: Patricia (que falleció en 1994) Florence y Paul, que tuvo una corta carrera como actor y fue piloto de fórmula 1.

 

En 1960 protagonizó "Al final de la escapada", de Jean Luc Godard, un film que revolucionó al séptimo arte, rompiendo la estética del cine francés "de qualité" y la forma de contar. Además, lo lanzó a la fama y logró que se convirtiera en una de las principales figuras del movimiento cultural conocido como la Nouvelle Vague.

 

Fue por esos años que trabajó con los más prestigiosos directores, como Claude Sautet en "Classe tous risques" o Vittorio de Sica en "Dos Mujeres". Con "l’Homme de Rio" (1965) su carrera se orientó hacia un cine más comercial, principalmente de comedias y películas de acción. Sin embargo, volvió repetidas veces al cine de autor para interpretar filmes como: "Pierrot el loco" o "La sirena del Mississippi" (1969).

 

Una de sus películas de aventuras más recordadas fue "El hombre de Río", donde pudo demostrar sus dotes atléticas. Luego, Belmondo decidió fundar su propia productora con la cual produjo en 1974 "Stavinsky", de Alain Resnais, una película no comercial donde también actuó.

 

Jean-Paul Belmondo (Neuilly-sur-Seine, departamento de Hauts-de-Seine, Francia, 9 de abril de 1933-) es un actor francés de cine y teatro. Su participación en película À bout de souffle (1960) de Jean-Luc Godard, lo convirtió en una de las principales figuras del movimiento cultural francés conocido como la Nouvelle Vague. Ganador del Premio César 1989 al mejor actor por el filme El imperio del león (1988), premio que rechazó. Condecorado en 2007 con la Legión de Honor en el grado de Comandante.

 

Hijo del escultor parisino Paul Belmondo (1898-1982), tiene dos hermanos, Alain Belmondo, productor de cine y Muriel Belmondo, bailarina profesional. Estudió arte dramático en el Conservatoire National Superieur d’Art Dramatique (CNSAD). Después de algunas participaciones en obras de teatro debutó en el cine en la película À pied, à cheval et en voiture (1957), pero casi todas sus escenas fueron eliminadas durante el montaje. Sin embargo, en 1959, el director Jean-Luc Godard le dio el rol principal en su película À bout de souffle (1960), que llegó a ser un clásico del cine francés, lanzándolo a la fama.

 

 

 Aficionado al fútbol y al boxeo en su juventud, logró un físico atlético y una nariz quebrada, que le darían ventajas en su carrera cinematográfica. Explotó inteligentemente su aspecto, y el mote de el hombre más feo del cine francés, pero a la vez muy seductor. Hizo gran amistad con Alain Delon, y siguió su ejemplo al fundar su propia empresa productora.

 

Pronto orientó su carrera como actor en películas de acción y humor, donde realizaba personalmente las escenas de riesgo. Con L’Homme de Rio (1965) su carrera se orienta hacia un cine más comercial, principalmente comedias y películas de acción.

 

En el film Pierrot le fou, Jean-Luc Godard hace que Belmondo, lea « L’histoire de l’art » de Élie Faure, mientras toma un baño.

 

Jean-Paul Belmondo es miembro de la Académie des Sports.

 

Pierrot le Fou (1965), Mississippi Mermaid (1969), y Les Misérables (1995).

 

1956 : Molière, de Norbert Tildian

1957 : A pie, a caballo y en coche (À pied, à cheval et en voiture), de Maurice Delbez

1957 : Les Copains du dimanche, de Henri Aisner

1958 : Un domingo maravilloso (Un drôle de dimanche), de Marc Allégret

1958 : Una rubia peligrosa (Sois belle et tais-toi), de Marc Allégret

1958 : Les Tricheurs, de Marcel Carné

1959 : Les Trois mousquetaires (TV), de Claude Barma

1959 : Mademoiselle Ange, de Géza von Radványi

1959 : Charlotte et son Jules, de Jean-Luc Godard

1959 : À double tour, de Claude Chabrol

1959 : À bout de souffle, de Jean-Luc Godard

1960 : Moderato cantabile, de Peter Brook

1960 : Dos mujeres, de Vittorio De Sica

1960 : Classe tous risques, de Claude Sautet

1961 : La viaccia (Le mauvais chemin), de Mauro Bolognini

1961 : Léon Morin, prêtre, de Jean-Pierre Melville

1962 : Cartouche, de Philippe de Broca

1962 : Un singe en hiver, de Henri Verneuil

1963 : L’Aîné des Ferchaux (film), de Jean-Pierre Melville

1964 : L’Homme de Rio, de Philippe de Broca

1964 : Cent mille dollars au soleil, de Henri Verneuil

1964 : Échappement libre, de Jean Becker

1964 : Week-end à Zuydcoote, de Henri Verneuil

1964 : La Chasse à l’homme, de Édouard Molinaro

1965 : Par un beau matin d’été, de Jacques Deray

1965 : Pierrot le fou de Jean-Luc Godard

1965 : les Tribulations d’un Chinois en Chine, de Philippe de Broca

1966 : Paris brûle-t-il ?, de René Clément

1966 : Tendre voyou, de Jean Becker

1967 : Casino Royale, de Val Guest, Ken Hughes, John Huston, Joseph McGrath y Robert Parrish

1967 : Le Voleur, de Louis Malle

1968 : Ho !, de Robert Enrico

1969 : Le Cerveau, de Gérard Oury

1969 : la Sirène du Mississippi, de François Truffaut

1969 : Un homme qui me plaît, de Claude Lelouch

1970 : Borsalino, de Jacques Deray

1971 : Les Mariés de l’an II, de Jean-Paul Rappeneau

1971 : Le Casse, de Henri Verneuil

1972 : Docteur Popaul, de Claude Chabrol

1972 : La Scoumoune, de José Giovanni

1973 : L’Héritier, de Philippe Labro

1973 : Le Magnifique, de Philippe de Broca

1974 : Stavisky, de Alain Resnais

1975 : Peur sur la ville, de Henri Verneuil

1975 : L’Incorrigible, de Philippe de Broca

1976 : L’Alpagueur, de Philippe Labro

1976 : Le Corps de mon ennemi, de Henri Verneuil

1977 : L’Animal, de Claude Zidi

1979 : Flic ou voyou, de Georges Lautner

1980 : Le Guignolo, de Georges Lautner

1981 : Le Professionnel, de Georges Lautner

1982 : L’As des as, de Gérard Oury

1983 : Le Marginal, de Jacques Deray

1984 : Les Morfalous, de Henri Verneuil

1984 : Joyeuses Pâques, de Georges Lautner

1985 : Hold-up, d’Alexandre Arcady

1987 : Le Solitaire, de Jacques Deray

1988 : El imperio del león (Itinéraire d’un enfant gâté), de Claude Lelouch

1992 : L’Inconnu dans la maison, de Georges Lautner

1995 : Les Cent et une nuits de Simon Cinéma, de Agnès Varda

1995 : Les Misérables, de Claude Lelouch

1996 : Désiré, de Bernard Murat

1998 : Une chance sur deux, de Patrice Leconte

1999 : Peut-être, de Cédric Klapisch

2000 : Les Acteurs, de Bertrand Blier

2000 : Amazone, de Philippe de Broca

2010 : Donde estan los parlantes , de JULIO COLOMA

 

Trabajos para televisión

1959 : les Trois Mousquetaires, dirigido por Claude Barma

2001 : l’Aîné des Ferchaux, telefilme de Bernard Stora, en el que Belmondo interpreta, 38 años después de la adaptación cinematográfica de 1963, el papel que entonces interpretó Charles Vanel, mientras que el rol que él representó en aquella ocasión, lo interpretaría la por aquel entonces joven promesa del cine francés Samy Naceri.

Nota en versión idioma francés 

Jean Paul Belmondo acteur français connu pour ses films d’action et étoile de stunt utilisé doubles.

Il est considéré comme le morceau laide du mouvement du cinéma français connu sous le nom: Novelle Vague "

Aujourd’hui, environ bucemaos sa carrière et sa curieuse façon de réussir dans le cinéma français

En 1960, il a joué dans "A la fin de l’aventure, le film a également révolutionner le cinéma, il a connu la gloire et a réussi à devenir l’une des figures de proue du mouvement culturel connu sous le nom de la Nouvelle Vague. Il a été l’un des plus recherchés après avoir mené les hommes dans les années soixante et soixante-dix. Il a fait plusieurs films, mais aussi consacré au théâtre.

Un beau éternelle
Il est né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine, France. Sa famille se composait de sa belle-mère peintre-sculpteur-père d’origine sicilienne, et ses deux frères, Alain-directeur de la production et danseur de Muriel.

Dans son adolescence, a joué au football et la boxe, mais même alors, je rêvais d’être un artiste. Il a été formé au Conservatoire de Raymond Girard, et en 1957 fait ses débuts au cinéma avec le film "A pied à cheval et en voiture." L’année suivante, sont venus travailler dans quatre autres, y compris "Double Tour."

Le 4 Décembre, 1958, il épousa la danseuse Elodie, avec qui il eut trois enfants: Patricia (décédé en 1994) Florence et Paul, qui a eu une courte carrière en tant qu’acteur et a été pilote en Formule 1.

En 1960, il a joué dans "Le bout de souffle" de Jean Luc Godard, un film qui a révolutionné le cinéma, la rupture de l’esthétique du cinéma français "de qualité" et le récit. En outre, a tiré sur lui à la gloire et a réussi à devenir l’une des figures de proue du mouvement culturel connu sous le nom de la Nouvelle Vague.

C’est au cours de ces années, il a travaillé avec des réalisateurs prestigieux comme Claude Sautet dans «risques Classe tous" ou Vittorio de Sica dans «Deux femmes». Avec "L’Homme de Rio de" (1965) sa carrière évolue vers une plus de films commerciaux, principalement des comédies et des films d’action. Toutefois, il est retourné à plusieurs reprises pour interpréter les films Art et Essai, que "Pierrot le fou" ou "La Sirène du Mississippi" (1969).

Un de ses films d’aventures les plus mémorables était «L’Homme de Rio», où il a pu démontrer leurs compétences athlétiques. Puis, Belmondo a décidé de lancer sa propre société de production avec laquelle il a produit en 1974 "Stravinsky" d’Alain Resnais, un film non-commercial qui a également joué.

Jean-Paul Belmondo (Neuilly-sur-Seine, Hauts-de-Seine, France, 9 avril 1933 -) est un acteur de cinéma français et le théâtre. Votre participation à bout de souffle d’un film (1960) par Jean-Luc Godard, fait de lui l’une des figures de proue du mouvement culturel français connu sous le nom de la Nouvelle Vague. César vainqueur 1989 du meilleur acteur pour le film L’Empire du Lion (1988), a rejeté prix. Honoré en 2007 de la Légion d’Honneur au grade de Commandeur.

Fils de sculpteur parisien Paul Belmondo (1898-1982), a deux frères, Alain Belmondo, producteur du film et Muriel Belmondo, un danseur professionnel. Elle a étudié le théâtre à l’Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (CNSAD). Après quelques actions débuts au théâtre dans la salle de cinéma à pied, à cheval et en voiture (1957), mais la quasi-totalité de ses scènes ont été retirées lors du montage. Cependant, en 1959, le réalisateur Jean-Luc Godard lui a donné le rôle principal dans son combat d’un film de souffle (1960), qui est devenu un classique du cinéma français, le jetant à la célébrité.


Aime le soccer et la boxe dans sa jeunesse, a réalisé physique athlétique et un nez cassé, qui donnerait des avantages à sa carrière cinématographique. Habilement exploité leur apparition, et le surnom de l’homme le plus laid du cinéma français, encore très séduisante. Il a fait de grands amis avec Alain Delon, et emboîté le pas en fondant sa propre compagnie de production.

Il ne tarde pas sa carrière en tant qu’acteur dans des films d’action et d’humour, où il a effectué personnellement cascades. Dans L’Homme de Rio de (1965) sa carrière s’oriente vers un cinéma plus commercial, principalement des comédies et des films d’action.

Dans le film Pierrot le fou, Jean-Luc Godard fait Belmondo, lire «L’histoire de l’art» Élie Faure, tout en prenant un bain.

Jean-Paul Belmondo est un membre de l’Académie des Sports.

Pierrot le Fou (1965), Sirène du Mississippi (1969), et Les Misérables (1995).

1956: Molière, Tildian Norbert
1957: A pied, à cheval et en voiture (à pied, à cheval et en voiture), Maurice Delbez
1957: Les Copains du dimanche, Henri Aisne
1958: Un merveilleux dimanche (de A à dimanche drôle), Marc Allégret
1958: Une blonde dangereuses (Vous êtes belle et tais-toi), Marc Allégret
1958: Les Tricheurs, de Marcel Carné
1959: Les Trois mousquetaires (TV), par Claude Barma
1959: Mademoiselle Ange, de Geza von Radvanyi
1959: Jules Charlotte et son fils, Jean-Luc Godard
1959: À double tour de Claude Chabrol
À bout de souffle, Jean-Luc Godard: 1959
1960: Moderato cantabile, par Peter Brook
1960: Deux femmes, Vittorio De Sica
1960: Classe Risques Tous, Claude Sautet
1961: Le viaccia (Le Mauvais chemin), Mauro Bolognini
1961: Léon Morin, prêtre, Jean-Pierre Melville
1962: Cartouche, de Philippe de Broca
1962: Un singe en hiver, Henri Verneuil
1963: L’Aîné des Ferchaux (film), Jean-Pierre Melville
1964: L’Homme de Rio, Philippe de Broca
1964: Cent mille au soleil dollars par Henri Verneuil
1964: Echappement libre, Jean Becker
1964: Zuydcoote un week-end, Henri Verneuil
1964: La Chasse à l’homme, Edouard Molinaro
1965: appairer un beau matin d’été, Jacques Deray
1965: Pierrot le fou de Godard Jean-Luc
1965: Tribulations les Chinois d’Nations Unies en Chine, Philippe de Broca
1966: Paris brûle-t-il, René Clément?
1966: Tendre voyou, Jean Becker
1967: Casino Royale, Val Guest, Ken Hughes, John Huston, Joseph McGrath et Parrish Robert
1967: Le Voleur, Louis Malle
1968: Ho Par Robert Enrico!
1969: Le Cerveau, Gérard Oury
1969: le Mississippi Sirène du, par François Truffaut
1969: Un Homme qui me plaît, Claude Lelouch
1970: Borsalino, Jacques Deray
1971: Les Mariés de l’an II, Jean-Paul Rappeneau
1971: Le Casse, Henri Verneuil
Popaul Docteur Claude Chabrol: 1972
1972: La Scoumoune, Giovanni José
1973: L’Héritier, Philippe Labro
1973: Le Magnifique, de Philippe de Broca
1974: Stavisky, Alain Resnais
1975: Peur sur la ville, Henri Verneuil
1975: L’Incorrigible, de Philippe de Broca
1976: L’Alpagueur Philippe Labro
1976: Le Corps de Mon Ennemi, Henri Verneuil
1977: L’Animal, par Claude Zidi
Flic ou voyou, Georges Lautner: 1979
1980: Le Guignol, par Georges Lautner
1981: Le Professionnel, Georges Lautner
1982: L’As des As, par Gérard Oury
1983: Le Marginal, Jacques Deray
1984: Les Morfalous, Henri Verneuil
1984: Joyeuses Pâques, Georges Lautner
1985: Hold-up, d’Alexandre Arcady
1987: Le Solitaire, Jacques Deray
1988: L’empire du lion (Itinéraire d’enfant des Nations Unies porte), de Claude Lelouch
1992: L’Inconnu de Dans la maison, Georges Lautner
1995: Les Cent et une nuits de Simon Cinéma, Agnès Varda
1995: Les Misérables de Claude Lelouch
1996: Désiré, Murat Bernard
1998: Une chance sur deux, de Patrice Leconte
1999: Peut-être, de Cédric Klapisch
2000: Les Acteurs Blier, Bertrand
2000: Amazone, de Philippe de Broca
2010: Où sont les haut-parleurs, juillet COLOMA

emplois TV
1959: Les Trois Mousquetaires, réalisé par Claude Barma
2001: L’Aîné des Ferchaux, téléfilm, Bernard Stora, dans lequel joue Belmondo, 38 ans après l’adaptation cinématographique de 1963, puis a joué le rôle de Charles Vanel, tandis que le rôle qu’il représentait à ce moment-là, serait d’interpréter au moment où le jeune espoir du cinéma français Samy Naceri.

 G y G  Producciones Artísticas  - Copyright 2011

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

0 comentarios

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres